Découvrir Maiia

Demander une démo

Je souhaite être contacté(e) par un conseiller afin de découvrir une démo des solutions Maiia. 

Vos informations personnelles

Vos informations professionnelles

En cochant cette case, j'accepte que mes informations personnelles saisies soient utilisées dans le cadre de ma demande de démo.
Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google.
Réglementaire

Comment bénéficier d’aides au financement pour une MSP ?

Illustration de professionnels de santé discutant
Temps de lecture : 3 min

En 2 mots

Matthieu Dubois, directeur et fondateur du cabinet de conseil spécialisé Hippocrate, nous donne le mode d’emploi pour bénéficier d’aides au fonctionnement dans le cadre d’un projet de MSP.
Solutions de financement, erreur à ne pas commettre, outil à privilégier… Découvrez ses conseils.

S'entourer des bons partenaires : l'ARS et la CPAM

Le premier partenaire d’une Maison de Santé Pluridisciplinaire, c’est l’Agence Régionale de Santé. Certaines agences soutiennent les équipes à l'aide de financements spécifiques, lors de la phase de rédaction du projet de santé ou bien pour accompagner le démarrage de la MSP en finançant une partie du logiciel. 

La Sécurité Sociale joue aussi un rôle crucial. Les CPAM locales apportent un financement plus régulier à la MSP, sous la forme d'un Accord Cadre Interprofessionnel des Soins Ambulatoires en Maison de Santé. Cet accord permet aux équipes de financer leurs logiciels sur le long terme à condition que les praticiens puissent présenter des preuves d’utilisation de ces outils informatiques.

La plupart des équipes pluridisciplinaires choisissent de financer cette partie-là, surtout les médecins et les paramédicaux. La deuxième partie du financement peut être affectée à la coordination et servir à l'embauche de coordinateurs de santé, une profession que l’on a vu émerger depuis quelques années en maison de santé.

Pourquoi créer une Société Interprofessionnelle des Soins Ambulatoires

En général, le fonctionnement d'une maison de santé coûte cher. Mais cette organisation a beaucoup d'atouts : elle est rentable, efficace et elle offre une meilleure qualité de vie aux praticiens. L’Accord Cadre prévoit de financer tout ce qui est lié à la coordination de la MSP, c'est pourquoi il faut choisir un système d’information partagé.

Pour bénéficier de ce financement, il faut d'abord que le projet de santé soit validé par l’Agence Régionale de Santé. Deuxième étape : contractualiser avec la CPAM locale. C’est à ce moment-là qu’il est nécessaire de monter une Société Interprofessionnelle des Soins Ambulatoires (SISA). En tant que professionnels de santé, la SISA permet de gérer les fonds versés par l'Accord Cadre pour le bénéfice du projet.

Choisir le bon système d'information pour sa MSP

Aujourd’hui, les logiciels labellisés sont inscrits sur une liste portée par l’Agence du Numérique en Santé (ANS). L’agence a dressé un cahier des charges à destination des éditeurs. Les éditeurs doivent suivre les recommandations de ce cahier des charges pour recevoir le label. Une MSP en devenir doit choisir l'un de ces logiciels labellisés pour bénéficier des financements et des aides.

Au moment de choisir son logiciel, la première chose à faire est de rédiger un cahier des charges pour formaliser ses besoins.

Puis, il faut prendre le temps de rencontrer les éditeurs et d’échanger avec eux pour découvrir les interfaces des logiciels et leur fonctionnement. Certains logiciels permettent de formaliser la coordination entre praticiens, mais partager des données médicales dans un logiciel commun peut être un point sensible. Il est nécessaire de réfléchir à ces enjeux. 

Enfin, un conseil à retenir : privilégier les systèmes qui permettent de partager les informations de la manière la plus flexible possible. Aujourd’hui, le logiciel idéal doit être basé sur des solutions web, car c'est cette technologie qui permet à l’infirmière de consulter le dossier d'un patient à domicile ou au pharmacien de le faire depuis son officine.