Découvrir Maiia

Demander une démo

Je souhaite être contacté(e) par un conseiller afin de découvrir une démo des solutions Maiia. 

Vous êtes un patient et souhaitez prendre RDV avec un professionnel de santé ? Cliquez ici !

Vos informations personnelles

Vos informations professionnelles

En cochant cette case, j'accepte que mes informations personnelles saisies soient utilisées dans le cadre de ma demande de démo.
Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google.
Vie du cabinet

L’évolution de la relation patient-professionnel de santé

Eric, kiné - La relation avec les patients
Temps de lecture : 3 min

En 2 mots

Le patient d’aujourd’hui n’est pas le même qu’il y a 20 ans. Plus informé et peut-être plus exigeant, il souhaite désormais être acteur de son traitement. Eric, kiné, partage avec nous son expérience et ses stratégies pour répondre à cette nouvelle demande tout en se préservant.

Proposer une expérience patient de qualité

En matière de qualité des soins, la demande est très forte et se concentre sur plusieurs axes. D'un côté, on doit remplir notre rôle classique qui consiste à travailler sur la douleur, mais le kiné d'aujourd'hui doit aussi développer de nouvelles compétences et de nouveaux savoirs, sur les médecines douce ou les traitements plus naturels, par exemple. 

Je crois qu'il y a aussi une envie de convivialité chez les patients. Quand la personne ouvre la porte, elle doit se dire : « Tiens, c’est sympa, j’ai envie de m’asseoir là ». Après, la discussion autour de ses problèmes de santé peut démarrer. 

Etre maître de son organisation

Ensuite, tout doit être programmé. Au cabinet, on a deux missions. La première concerne toute la partie administrative : prise de rendez-vous, liaison avec la sécurité sociale, ordonnance. La deuxième s'articule autour du bilan. Au moment où le patient arrive pour son premier soin, le bilan a été fait et on connaît la marche à suivre pour le traitement.

Aujourd’hui, je prends encore des patients sans rendez-vous pour répondre aux urgences. Un patient qui vient vous voir sans rendez-vous, dans 80 % des cas c’est qu’il a des douleurs importantes. Dans ce cas, soit on l'envoie vers un spécialiste, soit on le garde pour un soin, soit on lui propose un rendez-vous dans les 24 à 48 heures pour se laisser le temps de monter un programme de soin. 

Repenser le parcours de soin autour du patient

Par ailleurs, regrouper des praticiens dans des cabinets ou des maisons de santé répond aux nouvelles attentes des patients. On gagne du temps lors de la coordination des soins : le patient n’a pas encore vu le médecin, je dresse un bilan diagnostique et à l’issue de ce bilan, je contacte le médecin. On mène une action rapide pour soulager le patient et répondre à ses besoins. 

Il est aussi possible d'envisager un parcours de santé interprofessionnel, puisque c’est ce que demande l’Etat. En s'appuyant sur un logiciel ouvert à plusieurs praticiens, on bénéficie d'un accès aux informations en temps réel. Pour que cette synchronisation fonctionne, il faut qu'on puisse réaliser un bilan facilement et simplement sur le logiciel, afin que le professionnel de santé qui récupère le dossier puisse avoir une lecture complète de l'état de santé du patient et des soins qu'il a reçus.